De Bangkok à Koh Tao, des kilomètres de découverte…

Je vous écris à présent de Koh Tao où nous sommes arrivés hier et où nous débutons un séjour apaisant. Mais pour parvenir à ce petit coin de paradis, ça n’a pas été de tout repos. Revenons donc un peu en arrière, pour reprendre les choses dans l’ordre !

Mercredi, nous disposons de quelques heures pour poursuivre nos pérégrinations dans Bangkok. Nous décidons d’aller au Grand Palais. Mais il est déjà 14h, il ferme à 16h30 et il fait un soleil de plomb. Nous décidons de remettre la visite à un autre jour. Cette petite escale aura tout de meme eu son charme puisque l’on peut déjà aprecevoir quelques constructions. Nous avons également eu la « joie » d’emprunter un sareng pour moi et un pantalon large pour Nico, afin d’etre autorisés à pénétrer dans l’enceinte du batiment. Note pour plus tard : Revenir avec un équipement adéquat !Nous optons pour le Wat Arun, dont je vous ai parlé la dernière fois, situé sur la rive d’en face. Pour y accéder on prend un petit bateau qui traverse entre les deux rives. Ici, toute autre ambiance, beaucoup moins de touristes, plus de quiétude et une construction impressionnante. Je dois de nouveau louer un sareng puis nous nous lançons à l’ascension du temple qui possède de nombreuses marches très raides. Mais une fois en haut, la vue sur Bangkok est superbe. En redescendant on a meme le droit à des bouteilles d’eau gratuites et avec la chaleur qu’il fait, c’est un miracle.

Le quai de la gare

Nous nous hâtons ensuite de repasser à l’hotel pour récupérer nos bagages et filer à la gare. Une fois sur le bon quai, nous avons le loisirs d’observer cette ambiance d’un autre monde. Ici, il y a des voyageurs comme nous, sac au dos, mais aussi beaucoup de locaux. Des hommes seuls, des femmes chargées de paquets, des mères et leurs enfants et toujours des dizaines de vendeurs ambulants à meme le quai, qui proposent nourriture, vetements et autres babioles.

Le train arrive et nous montons à bord. Des gros ventilateurs tournent à plein régime pour rafraichir l’atmosphere. Les sieges du bas ne sont pas encore transformés en lit, nous prenons place. L’horaire est à l’asiatique, nous partons donc avec une demi-heure de retard. La campagne se dessine petit à petit et nous nous éloignons de Bangkok. Le train est à peine parti que des vendeurs chargés de différentes denrées passent à travers les wagons et scandent leurs discours d’une voix lancinante. Un peu plus tard, Nico sort fumer une cigarette, je l’accompagne et là c’est assez extraordinaire puisque le coin fumeur est en fait le petit espace extérieur qui sépare deux wagons. Le bruit est impressionant, la situation aussi mais elle procure également un sentiment de liberté, une sensation de vivre un moment unique.

Après un repas pris ensemble sur la couchette du haut, nous parvenons à dormir quelques heures et arrivons en gare de Chumphon. C’est un peu irréel, il est 4 heures du matin, une petite boutique sur le quai vend de quoi manger, deux occidentaux qui semblent etre là depuis un certain temps boivent une bière en papotant et quelques voyageurs tentent de s’occuper jusqu’à l’arrivée du bus à 6 heures du matin. Vers 5h15, le train suivant déverse un flot important de touristes, tous jeunes, gros sacs à dos, look roots, et je commence à me demander si nous avons bien fait de partir à Koh Tao. Bien sûr le bateau déssert aussi Koh Pha Ngan et Koh Samui mais cette arrivée soudaine de jeunes en quête d’aventure sonne un peu faux.

Le bus arrive et après 40 minutes à travers la campagne thailandaise au petit matin (autant vous dire que j’ai adoré ce moment), nous parvenons à l’embarcadère du catamaran qui nous mènera à destination. C’est l’occasion de voir la mer, des petites iles et le lever du soleil, un grand moment de beauté, malgré la fatigue qui commence à se faire sentir. La horde humaine prend ensuite place à bord et nous débutons un trajet d’un peu moins de 2 heures qu’il me serait bien difficile de vous décrire puisque nous avons dormi presque tout le long. Et heureusement car l’arrivée à Koh Tao n’a pas été de tout repos !

Une fois débarqués, le sac à dos récupéré et l’esprit à peu près réveillé, il faut affronter la jungle de rabatteurs venus là pour vendre leurs hotels, guest house, cours de plongée, taxi etc. Nous y sommes d’autant plus forcés que nous avons décidé d’aller à Tanote Bay, de l’autre coté de l’ile, réputée pour etre plus calme, plus intime et moins chargée en jeunes venus cherchés la débauche, en touristes bruyants etc.

Nous sommes alpagués par un taxi qui veut nous prendre 400 baths (environs 10 euros) pour le trajet. Nous savons que c’est trop cher. Il continue à nous suivre au milieu d’une cohue incroyable et d’un brouhaha éreintant. Je demande à un autre taxi qui me montre la meme carte et la meme fiche tarifaire, ils semblent tous faire partie du meme réseau. Un homme m’entend parler de Tanote Bay, il vient nous aborder avec Nico, alors que l’autre chauffeur de taxi est toujours avec nous et il nous explique qu’il travaille pour un hotel, le Montalay Resort, et qu’il peut nous emmener à Tanote Bay pour 200 baths. Nous pourrons alors visiter ses chambres, si elles nous plaisent nous ne payons pas le taxi sinon nous lui devons 200 baths et nous allons voir ailleurs. Nous trouvons ça honnete et le suivons, laissant l’autre chauffeur à son désarroi. Avant de prendre le taxi il nous montre quelques photos qui ont l’air sympa et nous dit que c’est 600 baths la nuit (environ 12 euros) ce qui est raisonnable.

Nous montons à bord du taxi qui est en fait un 4×4. Nous sommes avec un couple de suisse allemands, à l’arrière du 4×4, à l’extérieur, et traversons des chemins qui grimpent et redescendent à travers la jungle. Nous laissons peu à peu derrière nous l’agitation du port et goutons au calme de l’ile. Une fois arrivés à destination, nous visitons le lieu et sommes séduits. Les bungalows sont très mignons, tout en bois, et avec des ventilateurs, nous avons le wifi et l’hotel a meme une piscine à débordement qui donne sur la plage. Le lieu est calme, c’est ce que nous voulions. Nous voilà rassurés quant à notre choix ! Au final, nous nous estimons assez heureux d’avoir trouvé si facilement quelque chose!

Il fait beau, chaud, ni une, ni deux, on enfile les maillots et on file à la plage. L’eau est chaude et le soleil brule la peau. Nous apercevons des dizaines de poissons et décidons de faire du snorkelling. Les fonds sont magnifiques, nous observons de nombreuses variétés de poissons et sommes enchantés. Après cette pause hors du monde,  nous nous trouvons un petit resto sur la plage où l’on mange pour pas cher.



La journée s’achève entre resto et piscine, bref la belle vie ! C’est l’occasion aussi pour nous de nous poser. Nous avons en effet beaucoup bougé en peu de temps et nous avons du mal à réaliser que tout ça est réel, que nous sommes partis pour un moment, que le reve devient réalité. Nous nous sentons un peu déphasés et nous avons besoin de ralentir le ryhtme. Ces jours dans les iles vont nous y aider nous en sommes certains !
Aujourd’hui baignade et courses de l’autre coté de l’ile sont au rendez-vous et demain nous allons certainement faire une expédition snorkelling pour la journée.

A très vite et merci à tous pour vos commentaires qui nous font très plaisir !!!

Plus d'articles

15 Responses

  1. Bravo et merci pour votre reportage qui nous transporte dans des lieux magnifiques avec cette
    plongée sous-marine (pas de mots pour décrire ces
    splendeurs) en plus du beau temps ! on en voudrait
    un peu en ce moment. Continuez à nous faire rêver.

  2. coucou les aventuriers merci vraiment pour nous retransmettre avec tant d'éloquence toutes vos émotions ressenties vos extases etc
    c'est du rêve que vous nous envoyez et j' adore…
    bisous à tous les deux.
    Muriel

  3. Encore une photo de lever de soleil sur le golfe de Thaïlande, de plage-à-palmiers ou de coraux en eaux tièdes et je vous promets de torpiller votre blog !!!

    Tournon-l'envieux, ou le vieux peut-être

  4. Merci beaucoup! Je voulais l'acheter mais j'hésitais encore, finalement j'en suis sur 😉
    Votre voyage fait rêver, bonne continuation!
    Sarah

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *