lyon croix-rousse visiter

La Croix-Rousse : visiter Lyon

par Charlène
6 minutes de lecture

Vous allez visiter Lyon ? Vous ne voulez rien manquer de ses quartiers emblématiques ? La Croix-Rousse, un des plus fameux d’entre eux regorge en effet d’histoire et de gastronomie. Pour la découvrir le temps d’un week-end à Lyon, suivez le guide !

La Croix-Rousse : balade au royaume des Canuts

Alors je préfère vous prévenir, la Croix-Rousse, c’est mon quartier. J’y suis née,tout comme mes enfants. J’ai grandi à la Croix-Rousse, rencontré Nico à la Croix-Rousse. Bref ! Autant vous dire que je l’aime de tout mon coeur.

  • Le marché de la Croix-Rousse

Le marché de la Croix-Rousse est emblématique de ce quartier. Il est populaire au-delà des frontières lyonnaises. Tous les jours, sauf le lundi, des dizaines d’étales s’installent le long du Boulevard de la Croix-Rousse et sur la place. Ils offrent fruits et légumes frais, pains, fromages, fleurs et autres douceurs. Loin d’être uniquement touristique, il est un vrai lieu de rendez-vous pour les croix-roussiens. Les gens aiment se donner aussi leurs tuyaux sur les bons maraîchers et les stands à éviter.

Le samedi matin se tient également le marché bio.

Adresse : Boulevard de la Croix-Rousse
  • La fresque des Canuts

mur des canuts lyon

Source : Trip Advisor

Autre emblème du quartier, la fresque des Canuts. Elle est devenue un véritable rendez-vous touristique à Lyon. Ce grand mur peint en trompe l’oeil, spécialité lyonnaise, représente une scène de vie des pentes de la Croix-Rousse. On y trouve de grands escaliers, des boutiques, des immeubles. Pour l’anecdote, la fresque en est à sa troisième version. La première date de 1987. La seconde de 1997 et la dernière de 2013. Elle met en scène le quartier et les mêmes personnages. Un des personnages les plus marquants est une enfant qui tenait la main de sa maman en 1987. Elle est ensuite devenue une jeune ado aux cheveux roux et longs qui descendait les escaliers avec son walkman. Aujourd’hui elle est maman et se promène avec ses enfants.

Adresse : 36, Boulevard des Canuts, 69004 LYON
  • De la fresque à la Grande-Rue

place bertone croix-rousse lyon

Place Bertone

Continuez le long du boulevard, la fresque sur votre droite et tournez à gauche, rue Pelletier. Cette rue vous mènera quasi directement vers le petit parc Carret, très agréable. Autre spécificité de ce parc, il ressort, par une porte d’immeuble, rue Calas, à l’angle de la grande rue de la Croix-Rousse. Cette rue très commerçante rassasiera vos envies de shopping et de gastronomie. Pour connaître toutes les bonnes adresses gastronomiques du quartier, rendez-vous ici !

Une fois dans la grande rue, vous pouvez soit vous diriger vers la place, soit partir à l’opposé. Dans ce cas, je vous conseille de tourner à droite rue Pailleron et de repartir par la rue du Mail jusqu’à la place Bertone. Vous la récupérerez soit par la rue de Nuits, soit par la rue du Chariot d’or. Cette petite place est un bijou (c’est là que nous vivions). Belle ambiance.

Surtout n’allez pas manger au Café de la Soie ! Le service y est lent et désagréable. Quant aux plats… Il y a tellement meilleur tout près !

  • Place Bellevue

Vous pourrez repartir par la rue de Belfort en direction du Gros caillou afin de bénéficier d’une belle vue sur la ville. Personnellement, je vous suggèrerais plutôt de partir à gauche au bout de la rue Belfort et de descendre légèrement pour déboucher sur la place Bellevue. Une de mes vues préférées à Lyon.

place bellevue lyon croix-rousse

Envie de déjeuner à la Croix-Rousse ? Rendez-vous au Carnet d’Adresse !

La Croix-Rousse : quartier historique

La Croix-Rousse est marquée par l’histoire des Canuts. Ces tisseurs et marchands de soie habitaient dans le quartier au XIXème siècle. C’est pour cette raison qu’on trouve à la Croix-Rousse des appartements très hauts de plafond. Les métiers à tisser y étaient installés.

Les Canuts sont également célèbres pour leurs révoltes qui ont largement influencé la pensée sociale du XIX ème siècle.

Si l’histoire de la Soie et des Canuts vous intéresse, vous ne pourrez pas passer à côté des lieux qui leur sont consacrés.

métier à tisser canut lyon croix-rousse

  • La maison des Canuts

Cet espace entièrement dédié à la soierie lyonnaise remet en scène des métiers à tisser. Cinq siècles d’histoire du tissage sont représentés ici. Démonstration du fonctionnement des métiers à tisser. Explication du cycle des vers à soie. Histoire des canuts. Un incontournable du quartier.

Adresse : 10/12 rue d’Ivry, 69004 LYON / Horaires : du lundi au samedi de 10h à 18H30. Fermé les dimanches et jours feriés. Ouvert exceptionnellement le dimanche de la Fête des Lumières.
Tarifs : Adulte 2€/Étudiant 1€/Gratuit jusqu’à 11 ans. Visites commentées : 7,5€/Étudiants 4,5€/Gratuit jusqu’à 11 ans/ Possibilité de réserver les billets sur leur site web
Site web
  • Soierie vivante

Cette association perpétue le savoir-faire du tissage et maintient en état les métiers à tisser croix-roussiens.  Elle veille à la sauvegarde des deux derniers ateliers de tissage canuts. Soierie vivante se charge également de la conservation de documents d’archives concernant le tissage et les canuts.

Vous pourrez visiter en situation réelle un véritable atelier de tissage canut. Vous verrez également fonctionner les métiers à tisser (pour avoir fait la visite il y a quelques années, je vous le recommande chaleureusement !).

Des ateliers de tissage pour les enfants sont également organisés.

Adresse :
  • Atelier municipal de Passementerie : 21 rue Richan, 69004 LYON
  • Atelier municipal de tissage : 12bis montée Justin Godard, 69004 LYON
Horaires et tarifs sur le site de Soierie Vivante

La Croix-Rousse insolite

  • Le jardin Rosa Mir

La Croix-Rousse détient entre ses murs un petit jardin secret fort bien gardé. Le jardin Rosa Mir c’est l’Alhambra qui s’invite à la Croix-Rousse. L’Espagne chez les Canuts. Un jardin de 400m2 fait de pierres et de coquillages. Il est classé au titre des monuments historiques. Le jardin Rosa Mir porte aussi le label Patrimoine du XXème siècle.

Pour éviter sa dégradation, il n’est ouvert au public qu’une partie de l’année et seulement les samedi de 14h à 17h30. Il est néanmoins possible de le voir en dehors de ces horaires restreints en passant par une visite guidée.

Plus d’informations sur le site de l’office du tourisme de Lyon

Descendre de la Croix-Rousse à la Prequ’île : promenades

  • Par la montée de la Grande-Côte

montée grande côte croix-rousse lyon

Vue depuis l’esplanade de la Grande Côte

Pour rejoindre les Terreaux depuis la Croix-Rousse, plusieurs options s’offrent à vous. Reprendre le métro jusqu’à Hôtel de Ville ou descendre à pied (ce que je vous recommande !). Si vous utilisez vos jambes, rendez-vous à l’esplanade de la Grande-côte que l’on rejoint par la rue des Pierres Plantées. Le panorama est très beau et offre un excellent point de vue sur Fourvière.

Les escaliers vous permettront de rejoindre la Place des Terreaux en passant par la montée de la Grande-Côte, très animée, un peu bobo, arty, cosmopolite, comme l’est l’ensemble des pentes. Vous passerez aussi devant l’église de scientologie. Puis les dernières marches vous permettront de déboucher rue Sainte Catherine et droit devant sur la Place des Terreaux. La majestueuse fontaine vient juste d’être rénovée. C’est d’ailleurs assez choquant pour beaucoup de lyonnais qui l’ont toujours connue usée par le temps.

  • Par la rue du Bon Pasteur

rue prunelle escaliers lyon croix-rousseDébutez par l’esplanade de la Grande-Côte également. Au lieu d’emprunter les escaliers vous prendrez à droite, au niveau du restaurant Le Montana, afin d’emprunter la rue du Bon Pasteur.

J’aime beaucoup cette rue qui offre des points de vue surprenants sur la ville à chaque détour ! Tournez la tête et admirez le sommet de la bâtisse des Chartreux droit devant. Ou par les pentes qui se laissent deviner de temps à autres.

Suivez-là jusqu’au bout. Vous croiserez la montée des Carmélites. Traversez et longez quelques mètres la rue des Chartreux. Prenez à gauche pour emprunter la rue Ornano. Vous devinerez face à vous la ville toute entière. Et vous n’aurez encore rien vu ! Plus loin, la rue Ornano devient rue Prunelle. Continuez toujours. Vous allez aboutir aux escaliers parmi les plus fameux de la ville. Colorés, ils sont un emblème du quartier et un lieu de choix pour les photographes. Une petite boulangerie en bas des escaliers sent particulièrement bon mais je ne l’ai pas testée. À voir donc.

Vous aboutirez Place Rouville, au pied de la maison Brunet.

La maison Brunet

Un mot sur la maison Brunet à Lyon, une structure vraiment unique !

Cette maison de forme rectangulaire dispose de 365 fenêtres.  Il y a autant d’appartements que de semaines dans l’année (52), autant d’étages que de jours dans la semaine (7) et autant d’entrées que de saisons (4). Cette maison est un véritable phare dans le paysage lyonnais. On peut la voir depuis les berges de Saône et depuis de nombreux ponts.

maison Brunet Rouville Lyon croix-rousse

La maison Brunet

Cette maison fait de surcroît face à la plus belle vue sur la ville, selon moi.

Le plus beau point de vue de Lyon

Au bout du jardin des Chartreux se trouve le Belvédère Romantique, magnifique point de vue sur Lyon. Fourvière droit devant, tous les toits lyonnais, les quais. Et même sur la gauche, la modernité des tours du quartier de la Part-Dieu. Pendant ma dernière promenade matinale, la Grande Roue placée à Bellecour pour les fêtes dépassait par dessus les toits.  Magnifique.

Vous n’aurez plus qu’à descendre jusqu’à la presqu’île en suivant la rue de L’annonciade puis la rue du jardin des plantes. Vous pouvez descendre les escaliers Montée de la muette et aboutir place Sathonay. J’aime beaucoup cette place avec une ambiance particulière où les habitants viennent jouer à la pétanque. En plus il est à côté d’un des meilleurs restaurants Thaï de la ville, le Bangkok Royal, dont je vous reparle ici.

Pour rejoindre la place des Terreaux, vous pourrez prendre la rue Louis Vent, puis à gauche la rue de la Martinière avant de prendre à droite rue Terme et à gauche rue d’Algérie. Vous voilà place des Terreaux !

  • Détour par la Fresque des Lyonnais

En suivant cet itinéraire, il est possible de faire un détour depuis la place Sathonay jusqu’à la fresque des lyonnais. En effet, ce mur peint est un emblème de la ville. Pour le rejoindre, prenez à droite rue de la Martinière, au lieu de partir à gauche en direction des Terreaux. Vous aboutirez tout droit sur la Fresque des lyonnais.

  • Par la cour des voraces

Il est possible de trabouler pour regagner les Terreaux. Trabouler mais késako ?

En parlé Lyonnais, trabouler signifie traverser. Une traboule est un passage à travers différentes cours d’immeuble.

cour des voraces traboules lyon croix-rousseLes traboules sont un vrai pan de l’histoire lyonnaise. Si elles sont plus nombreuses dans le Vieux-Lyon, la cour des Voraces à la Croix-Rousse est néanmoins très célèbre.

Pour la rejoindre il vous faudra prendre la montée Saint-Sébastien depuis le boulevard de la Croix-Rousse, jusqu’à la Place Colbert. Vous êtes dans le bon sens : ça descend ! La place Colbert est très agréable. Au numéro 9 vous pourrez accéder à la Cour des Voraces. Vous découvrirez l’immense escalier de façade qui fait la célébrité des lieux.

Cette traboule a la particularité de posséder 3 accès. Vous pourrez donc, depuis la Place Colbert, ressortir soit au 14 de la Montée Saint-Sebastien soit au 29 de la rue Imbert-Colomès.

  • Croix-Paquet

Pour la suite de votre promenade je vous recommande la sortie par la Montée Saint-Sebastien. Vous serez à deux pas de la Maison Villemanzy. Ici se niche un très bon restaurant avec une magnifique terrasse qui surplombe la ville. Mais également un parc avec jolie vue.

Continuez à descendre. Vous aboutirez à un croisement. De là vous pouvez prendre à droite rue des Capucins ou tout droit Rue Romarin. La rue Romarin vous mènera tout droit aux Terreaux. Si vous empruntez la Rue des Capucins il faudra prendre à gauche rue Saint Polycarpe pour retrouver la rue Romarin à nouveau. Vous apprécierez le long de cette promenade l’ambiance des pentes de la Croix-Rousse et du bas des pentes. Antre du jazz, des fripperies et du cosmopolite.

Parés pour visiter la Croix-Rousse

Avec ce guide, vous devriez pouvoir profiter de l’essentiel de la Croix-Rousse en un week-end. Prochainement nous vous proposerons un guide thématique sur le Vieux Lyon et Fourvière.

N’oubliez pas de consulter également notre guide des bonnes adresses gastronomiques à la Croix-Rousse et dans les pentes. 

Et pour toutes questions concernant vos visites à Lyon, n’hésitez pas à nous contacter.

Vous aimerez aussi

3 commentaires

Marion 14 mars 2018 - 16 h 12 min

Quel bonheur de voir des photos de Lyon !
Cette ville me manque tellement, j’ai hâte d’y retourner !
C’est en lisant cet article que je me rends compte que je n’ai jamais pris le temps de visiter correctement le quartier de Croix-Rousse…
De bien belles photos en tout cas !
Je retournerais bientôt flâner dans les traboules, et grâce à cet article, j’en connais de nouveaux ahah
On m’a toujours dit que les Lyonnais connaissaient la moindre traboule de Lyon 😉

Reply
Charlène 2 avril 2018 - 18 h 19 min

Merci Marion !! Ah oui plus d’excuses pour ne pas visiter la Croix-Rousse comme il se doit ! Oh oui c’est vrai que les lyonnais en connaissent un rayon mais on ne cesse d’apprendre au fil du temps ! Bonne visite lyonnaise ! 🙂

Reply
Clara 4 avril 2018 - 20 h 19 min

Lyon est une ville dont je ne suis pas vraiment fan mais c’st vrai qu’au vu de cet article cela pourrait bien changer 🙂

Reply

Laisser un commentaire

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More