5 petits plaisirs de ma vie d’expat

par Charlène
3 minutes de lecture

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas écrit un article en mode “5 petits plaisirs”. J’ai décidé d’étendre le concept à la vie d’expat en général et je vous annonce déjà qu’il y aura l’article revers de celui-ci à savoir : “5 petits trucs relou” ou quelque chose dans ce goût là ! #TuVoisLidéeQuoi

Bref, sans plus attendre, je partage avec vous ces petites choses que j’aime tout particulièrement dans ma vie d’expatriée. Certaines n’ont pas forcément de rapport avec l’Italie d’ailleurs. Même si d’autres… sont uniques et n’existeraient pas ailleurs.

Avoir l’excuse d’être française

Pour ceux qui me connaissent, la mauvaise foi est une seconde nature chez moi ! Ou je suis peut-être juste têtue, bref, on n’est pas là pour ça. DONC ! Il y a vraiment quelque chose que j’aime tout particulièrement en tant qu’expatriée, c’est que je peux sortir la carte “je suis française”, dès que ça m’arrange ! Évidemment, j’exclue les fois où oui, vraiment, là monsieur vous parlez beaucoup troooopppp vite pour moi et je me suis arrêtée après la deuxième phrase, il y a de ça environ 5 minutes. (Très très longue phrase non ?).

Mais par exemple, un papier rendu hypppeeerrr à la bourre à la crèche : “oh pardon, je suis désolée je n’avais pas compris !” #Mytho #JesuisFrançaise #PasCapito !

Bien, sûr la quintessence du kiffe : la voiture ! Vous connaissez ma petite obsession pour les italiens au volant. Qui ne se soigne pas le temps passant. Bon, et bien, je suis plutôt une gentille de nature, même si je trouve que le volant fait ressortir mon côté obscur tout de même. Mais quand vraiment je suis soulée, ou juste très en retard quelque part, ou que bon, je me suis plantée de route quoi ! “C’est la faute du GPS” ! #MauvaiseFoi <= Pour rappel, nous cohabitons à plusieurs dans ma tête…

Bon bref, pour tout ça, quel plaisir de faire un truc pourri et de penser : “oh au pire ils se diront : ah elle est française”. Avec trois options possibles en sous-entendu :

  1. “c’est une connasse” (taux de probabilité 95%),
  2. “la pauvre elle est perdue” (taux de probabilité : 1%),
  3. “ah les touristes ça m’énèrveeeeee !!!! “(taux de probabilité : 4%).

Se faire livrer des glaces

Alors lui, c’est un plaisir un peu “ricochet”. C’est à dire que le plaisir de ma vie d’expat en Italie, c’est de manger des glaces bien sûr. Il n’y a pas à dire, la qualité est exceptionnelle. Les saveurs, l’onctuosité, bref, c’est une tuerie. Pourtant je ne suis pas spécialement “glaces” à la base, j’aime bien en manger en été, mais là ! Ils n’ont rien volé à leur réputation nos petits ritals.

Et donc, j’ai découvert très récemment grâce à mon homme que : on peut se faire livrer la glace !!! Sur Deliveroo ou Just Eat ! Je trouve ça génial ! Tellement bien pensé ! Et j’ai déjà prévu de commander une bonne vaschetta chez notre nouveau glacier fétiche !

Trouver un produit français : Noël à chaque fois

Combiner une nana gourmande et férue de gastronomie à une déglingo de Noël ! Bon bah voilà ! À chaque fois que l’on met la main sur un produit français c’est la fête. Joie que je ne pourrai pas avoir en étant en France #Logique 

Soyons honnête ça frôle parfois le ridicule. “Oh regarde !!!!! Ils ont les lingettes St Marc !!!” #HalleluiaMesFrèresEtMesSoeurs ! Plus récemment : “Du brie de Meaux !!!! Et du rocamadour” oh mon dieu on va se péter le bide !!! Oui !!!!!!” Envie de rouler dans le supermarché avant de réaliser que tout cela était démesuré (et que c’est crade un supermarché).

Dans les derniers plaisirs en date : Picard !!!! Il se trouve qu’il y en a un à Parme. Alors, il n’y a pas tous nos produits. Beaucoup sont développés pour les italiens. Mais on met quand même la main sur : DES POMMES NOISETTES !  “I believe I can fly !!! ” Des glaces au caramel au beurre salé : et ouais ! Le seule parfum que tu galères à trouver en Italie. Et aussi les petits palets de légumes tellement pratiques quand tu as des enfants, et les gougères ! Les feuilletés emmentals jambons bref. Un petit bout de France “pratique” sans bouger ses fesses d’Italie. #Ottimo

Recevoir à la maison

Comme beaucoup de monde, nous avions en France une vie sociale très active. Diners chez les copains et réceptions des potes et de la famille à la maison très souvent. Tous les week-ends ou presque étaient pimentés par ces rendez-vous. L’occasion de réfléchir à un repas particulier, de modifier un petit truc dans la déco “tant qu’à faire”. Bref. Avec l’expatriation nous avons complètement perdu cet aspect de notre vie. Nous en avons tiré un gros avantage : du temps. Pour notre famille et pour découvrir. Mais ce véritable plaisir manque parfois. Nous continuons à nous faire de bons petits plats le week-end. Mais partager c’est la vie ! 

Alors, petit à petit, grâce au tissu social que l’on se reconstruit et aux visites de nos amis et familles, nous avons l’occasion de recevoir à  nouveau. Ce week-end par exemple, nos copains Emeline et Loïc, rencontrés à Milan sont venus avec leurs enfants et ont passé la nuit chez nous. C’était génial ! On a réfléchi au menu (pour finir sur une raclette #FrenchyForever), on a finalisé deux trois trucs en stand bye, et la maison a pris vie. C’est clairement un plaisir décuplé par notre expatriation.

Avoir le temps de découvrir

Je parlais de l’accélération du voyage et de sa banalisation il y a quelques jours. Et bien je trouve que l’expatriation est formidable pour contrer cela. C’est l’opportunité de découvrir en profondeur un pays et une culture. D’en être partie prenante et de l’adopter. C’est incroyable comme on “s’italianise” à la maison. Naturellement, parce que finalement, la vie de ce pays est devenu notre quotidien et que l’on fait un peu le deuil de certains aspects de la France. Grâce à ça, on s’imprègne d’une autre culture. Visiter une ville à 30 minutes de la maison est un voyage à part entière. Tout est nouveau. Et ça, c’est quelque chose que j’apprécie particulièrement.

(Presque) Aucun rapport mais c’est drôle !

Sous peu, nous parlerons de l’envers de la médaille. Futiles ou profonds, il y a aussi quelques petits déplaisirs de la vie d’expat… Vous vivez à l’étranger ? Racontez-moi vos petits plaisirs d’expats en commentaires ! A presto !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More