Comment voir des aurores boréales en Islande ? (Ou en Europe du Nord)

par Charlène
4 minutes de lecture

Les aurores boréales font partie des phénomènes naturels les plus fascinants. Également nommé aurore polaire, ce phénomène lumineux intervient dans les zones proches des pôles et particulièrement durant la période hivernale. En Islande, ces sublimes lumières peuvent être observées, ce pays insulaire se situant à quelques kilomètres au sud du cercle polaire arctique. Vous rêvez d’admirer une aurore boréale en Islande mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Vous vous demander quelle est la meilleure période pour contempler ces splendides lumières multicolores au coeur de la nature sauvage ? Voici notre guide complet pour mettre toutes les chances de votre côté.

  1. Quelles sont les conditions idéales pour voir des aurores boréales ?
  2. Quelle est la meilleure période ?
  3. Comment s’organiser pour voir une aurore boréale sans agence ?
  4. Comprendre le phénomène des aurores boréales
  5. Photographier les aurores boréales

Quelles sont les conditions idéales pour voir des aurores boréales ?

Afin d’observer ce phénomène naturel unique, plusieurs facteurs doivent être réunis. Parmi eux les plus importants sont :

  • L’activité solaire
  • Le froid
  • Un ciel dégagé
  • L’absence de pollution lumineuse

Le froid est bien évidemment la raison pour laquelle les aurores boréales sont tout particulièrement observables en hiver. Par ailleurs, plus vous serez à l’écart des villes, plus vous aurez de chances de voir les lumières des aurores. Malheureusement, tout cela n’a rien d’une science exacte. Et oui, même dans le grand Nord le temps peut subitement se radoucir et la lune briller de mille feux. Nous en avons fait l’expérience lors de notre voyage en Islande en hiver.

Précisons que ces photos n’ont pas été prises par nous. Malheureusement, le ciel était beaucoup trop clair lors de notre séjour et les aurores beaucoup moins distinctes.

Quelle est la meilleure période pour observer des aurores boréales en Islande ?

La saison des aurores boréales en Islande court de septembre à la mi-mars. Cependant, en raison des éléments météos évoqués précédemment, le moment le plus propice est au coeur de la saison hivernale, lorsque le taux d’ensoleillement est au plus bas. De décembre à février, le soleil est présent environ 5 heures par jour. Il s’agit donc de la meilleure période pour avoir toutes les chances d’observer des aurores boréales.

Comment s’organiser pour voir des aurores boréales sans agence ?

Si vous êtes chanceux et que tous les éléments semblent réunis, vous pourrez peut-être enfin voir une aurore. Pour mener cette chasse, tel un Ghostbuster, vous aurez besoin de quelques outils :

  • Un véhicule qui peut rouler sur la glace (oui cela n’a rien d’une légende, les routes sont verglacées)
  • Un très bon équipement contre le froid (heureusement, on vous avait déjà tout détaillé dans cet article)
  • Le site de la météo islandaise
  • Le site sur l’état des routes islandaises
  • Un site de prévision des aurores boréales
  • De la patience
  • Un thé bien chaud (ou une goutte schnaps islandais, beurk)
  • Des provisions (au cas où)

Louer une voiture adéquate

Faut-il un 4×4 en Islande en hiver ?

location de voiture en Islande

Notre tuture seule au monde

Nous serions tenté de vous répondre non, dans la mesure où nous avons très bien fait sans. La plupart des routes étant fermées, il n’y a pas vraiment de notion de crapahutage sur les terrains accidentés volcaniques. Par contre, les averses de neige peuvent être soudaines et violentes et les routes vraiment glissantes. Il est donc primordial de s’assurer que le véhicule possède de bons pneus neige et un chauffage qui fonctionne !!! Cela étant, il y a peu de chances que vous partiez en voyage en Islande avec votre voiture non ? Alors rassurez-vous tous les loueurs vous fourniront un véhicule adapté !

Bien s’équiper contre le froid

Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous allez probablement sortir des sentiers battus et quitter votre véhicule pour vous isoler un peu plus encore. Afin d’être prêts pour le spectacle qui va vous couper le souffle, il vous faudra peut-être patienter. Si l’on considère que plus il fait froid, plus vos chances de voir une aurore augmentent, mieux vaut vous prémunir. Couvrez-vous bien et n’oubliez pas votre lampe frontale ! Retrouvez tous nos conseils ici pour emporter le bon équipement et rester bien au chaud.

Consulter le site de la météo islandaise

Ce site est absolument formidable et d’une fiabilité à toute épreuve. L’interface n’a rien d’exceptionnel mais vous pourrez prévoir le temps de manière précise. Vous saurez ainsi si votre petite excursion tient toujours ou si les vents vont vous jouer des tours. Un outil indispensable pour tout voyage en Islande en hiver.

Vedur : site de la météo islandaise

S’informer sur l’état des routes islandaises

Autre élément crucial pour que votre chasse aux aurores boréales ne se transforme pas en cauchemar : vérifier l’état des routes. Pour l’avoir vécu, un paysage peut devenir radicalement différent en quelques heures. Il faut pouvoir anticiper les obstacles à venir et valider la faisabilité de votre excursion. N’oubliez pas une chose : ce site est d’une fiabilité à tout rompre. S’il est écrit que la route est inaccessible ou risque de l’être : faites leur confiance.

Vegagerdin : site sur l’état des routes islandaises

S’informer sur l’activité solaire : site de prévision des aurores boréales

Après tout, il pourrait faire clair et froid sans que les aurores ne se montrent. Dans la mesure où ces dernières sont liées à l’activité solaire, un outil de prévision n’est pas de trop. Space Weather Live permet de suivre l’activité aurorale en temps réel. Aurora Maniacs permet également de prévoir les aurores à 30 minutes.

surveiller les aurores boréales

Space Weather Live : site pour prévoir les aurores boréales

De la patience, un thé bien chaud (ou autre) et quelques provisions

Si nous étions maîtres de la météo, ça se saurait ! Il se peut que vous ayez à patienter un peu dans les grands espaces avant d’observer le Graal. Un thermos et des petites cups pour réchauffer les corps et les coeurs ne seront pas de trop ! Conseil bonus : le schnaps islandais c’est pas bon. Prenez aussi quelques en-cas au cas où vous vous retrouviez bloqués pour une quelconque raison. Et puis parce que le froid donne faim, et aussi… oh faut-il vraiment une excuse pour grignoter ? 🙂

Comprendre le phénomène des aurores boréales

Fascinant, ce phénomène lumineux peut paraître mystérieux. Voici quelques explications pour mieux le comprendre.

Formation des aurores boréales

Lors d’un orage solaire ou suite à une éruption solaire, l’astre éjecte des particules qui se retrouvent attirées par le champ magnétique terrestre. Le magnétisme des pôles étant particulièrement intense, les particules sont piégées à l’intérieur. Au moment où elles entrent en collision avec la haute atmosphère, elles libèrent tout un tas de noms savants et plus particulièrement des photons, particules de la lumière. C’est ce qui produit ces couleurs hypnotiques.

On pourrait croire que les aurores polaires sont toutes proches. Pourtant ce phénomène se produit en réalité dans la ionosphère à 100 /150km de l’atmosphère terrestre. C’est pourquoi on peut tout autant les observer depuis l’espace que sur Terre. Peut-être vous souvenez-vous des formidables photographies prises par Thomas Pesquet lors de son séjour dans l’ISS, la station spatiale internationale ?

Aurore boréale vue de l'espace

Photographier les aurores boréales

Parce que vous aussi vous voulez vos superbes photos surréalistes et que vous avez raison de garder un souvenir de ces instants magiques, nous énumérerons ici quelques grandes règles. Mais ce sujet méritant un guide à lui tout seul et n’étant pas des experts en photographie, nous vous donnerons ici essentiellement des liens vers des articles intéressants sur la question.

Les grands principes pour prendre en photo une aurore boréale

  • Photographier en mode manuel avec un temps de pause à adapter selon la situation (on vous a dit que c’était les grandes lignes hein)
  • Prendre un trépied car vous aurez besoin d’une grande stabilité (rapport au temps de pause)
  • Prévoir plusieurs batteries (avec le froid elles se déchargent plus vite)
  • Favoriser un grand angle pour couvrir plus d’amplitude
  • Avoir la plus grande ouverture possible

Articles intéressants pour apprendre à photographier les aurores boréales :

Vous voilà parés pour l’aventure. En espérant que vous puissiez profiter pleinement d’un des plus beaux phénomènes au monde ! Bon voyage et n’hésitez pas à nous partager vos expériences en commentaire !

♥ Cet article vous plaît ? Partagez-le sur Pinterest ! ♥

Vous aimerez aussi

2 commentaires

Raph 25 octobre 2018 - 15 h 54 min

vraiment magnifique, ça donne vraiment envie

Reply
Charlène 16 mai 2019 - 21 h 33 min

Merci beaucoup 🙂

Reply

Laisser un commentaire

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More