Visiter le Vieux Lyon : à la découverte de Saint Jean et Fourvière

par Charlène
4 minutes de lecture

Vous êtes en visite à Lyon et prêts à arpenter les magnifiques quartiers de la ville ? Après avoir crapahuté à la Croix-Rousse, vous voilà prêts à découvrir le quartier de Saint Jean, plein d’histoires, de ruelles, de traboules et d’Histoire avec un grand H. Pour ne rien manquer lors de week-end dans la capitale des Gaules, suivez-le guide !

Découvrir Fourvière

Fourvière est tout à la fois le nom du quartier et celui de la Basilique qui domine la ville avec bienveillance. Pour atteindre le haut de la colline, le plus simple et typique est d’emprunter “la ficelle”. Il s’agit d’un funiculaire circulant dans la colline et exploité par TCL. Il est donc accessible avec votre ticket de transport en commun.

funiculaire vieux lyon fourvière

 

Un peu d’Histoire : au XVIIème siècle, Lyon a été frappée par de nombreuses épidémies de peste. Les échevins font un voeu à la Vierge Marie afin qu’elle épargne la ville. Délivrée de la peste, il est décidé de commémorer ce voeu tous les ans, le 8 septembre, jour de naissance de la vierge.  Au XIXème siècle alors que l’église de Fourvière menace de tomber, il est décidé de bâtir un clocher au sommet duquel sera érigée une statue de la vierge. L’inauguration est prévue le 8 septembre 1852 pour la commémoration du voeu mais des intempéries dans l’est de la France la retarde. Elle a finalement lieu le 8 décembre de la même année. En signe de foi, les lyonnais allument des lumignons qu’ils déposent sur leurs fenêtres. La fête des Lumières est née.”

La Basilique de Fourvière est vraiment une très belle bâtisse à l’intérieur de laquelle il faut absolument entrer. Il est également possible de monter aux balcons mais je dois vous avouer que je ne l’ai jamais fait.

À gauche de la Basilique se trouve  un Belvédère depuis lequel on surplombe toute la presqu’île. On voit également les arrondissement situés du côté Rhône de la ville, le Parc de la tête d’or et bien au-delà. Par beau temps on distingue très nettement le Mont Blanc. Mais les lyonnais y voient un présage de pluie. Nous sommes donc toujours mêlés de joie et de dépit quand nous l’apercevons.

Si vous longez la montée Nicolas de Lange (à droite quand vous tournez le dos à la vue sur Lyon), vous pourrez vous rendre dans un parc ou se situe la Passerelle des quatre vents. Celle-ci semble être devenue très prisée pour les photos de mariage et en amoureux. Quoi qu’il en soit, c’est un agréable jardin au dessus de la ville. Il y a même possibilité de faire du BMX, de l’accro-branche etc.

Sinon vous pouvez partir vers la gauche, rue Roger Radisson et continuer jusqu’au théâtre gallo-romain. Il y a également un musée. C’est un magnifique point de vue sur la ville là aussi. Notons également que c’est ici que se déroule le festival les Nuits de Fourvière l’été. L’ambiance et l’acoustique y sont toujours fabuleuses. C’est sans doute pour ça que de nombreux artistes musiciens, humoristes, danseurs, français ou internationaux, se plaisent tant à y revenir.

Redescendre dans le Vieux Lyon

Je vous proposerai bientôt d’autres itinéraires sur la colline afin de regagner le Vieux Lyon par différents moyens. En attendant, et en se rappelant toujours que le programme en un week-end est dense, voici ce que vous pouvez faire.

  • Descendre par le Parc des Hauteurs

Une première solution est d’emprunter les escaliers situés au Belvédère et de redescendre par le Parc des Hauteurs sous la Basilique. Un classique de nos dimanches en famille quand j’étais enfant. Et honnêtement je ne m’en lasse pas.

Ces jardins tout en descente sont très agréables et aboutissent sur la Montée Saint Barthélémy. Vous pourrez soit la longer jusqu’en bas. Soit couper par des escaliers, Montée des Chazeaux et vous retrouver au coeur du Vieux Lyon également.

  • Descendre par la Montée Nicolas de Lange

Contrairement aux autres options, cette montée vous mènera à l’autre extrêmité du Vieux Lyon : Saint Paul. Quartier qui fait face aux Terreaux. Si vous êtes amateurs d’escaliers et d’ambiance street art, alors vous aimerez. Après être passés au pied de la tour de Fourvière (qui ressemble à une Tour Eiffel en plus moche, beaucoup plus moche). Vous tomberez nez à nez avec ces grands escaliers. Vous aboutirez ensuite vers les archives de Fourvière puis longerez les Lazaristes et les Maristes, deux institutions scolaires lyonnaises, avant d’aboutir à la Gare Saint Paul.

De là, vous pourrez arpenter le vieux Lyon en repartant vers la droite.

  • Descendre par le funiculaire

Si vous avez choisi de partir vers le théâtre Gallo-Romain, vous pourrez descendre jusqu’en bas de l’amphithéâtre et regagner la rue de l’Antiquaille pour récupérer l’autre funiculaire, à la station des Minimes. Moins typique, il a néanmoins l’avantage de vous ramener à la station Vieux Lyon en un rien de temps.

Il est aussi possible de reprendre le funiculaire de Fourvière et de redescendre par le même chemin.

Le Vieux Lyon

Quartier emblématique de Lyon à l’architecture italienne. Il est classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1998. Ce quartier a bien failli disparaître de la carte. Fort heureusement André Malraux, ministre de la culture dans les années 60,  a mis en place le principe de secteur sauvegardé. Grâce à cette loi, les habitants peuvent s’opposer au projet du maire de Lyon de l’époque, Louis Pradel. Ce dernier souhaitait raser le quartier. Il voulait y mettre une bretelle d’autoroute à la place ! En 1964, la demande est acceptée et le Vieux Lyon devient un quartier sauvegardé. HEUREUSEMENT !

Envie de manger ou boire dans le Vieux Lyon ? Voici nos bonnes adresses !

Pour apprécier, il suffit de flâner dans les rues, de découvrir les bâtisses et l’ambiance et les traboules bien sûr !

  • Les traboules

Une des caractéristiques principales du Vieux Lyon est la présence de traboules et de cours Renaissance.

Dans le parler lyonnais, trabouler signifie traverser. On l’emploi pour traverser un quartier en passant par des cours d’immeuble.

Dans le Vieux Lyon, il existe de nombreuses traboules et des visites guidées assez complètes pour les découvrir.

La longue traboule

La plus fameuse et la plus grande également se nomme la Longue Traboule ou Grande Traboule.

Elle relie le 54 rue St Jean au au 27 rue du Boeuf. Elle traverse quatre cours d’immeubles distincts. Souvent arpentée par les touristes il peut y avoir quelques bouchons !

Citons-en quelques-autres tout de même :

  1. 9 rue des 3 Maries vers 17 Quai Romain Rolland
  2. 5 rue Juiverie vers 3 place St Paul
  3. 7 quai Romain Rolland vers 7 rue St Jean

J’ai trouvé un très bon site qui en référence de nombreuses autres. Je vous glisse le lien ici ! 

Un peu d’Histoire : Les traboules ont joué un rôle important pendant la seconde guerre mondiale. Il faut se rappeler que Lyon a été le berceau de la Résistance. Pour faire passer des messages sans se faire remarquer par les allemands, ou pour semer des officiers trop curieux, les traboules étaient idéales ! Heureusement qu’internet n’existait pas !

  • Cours du Vieux Lyon

Une de mes cours préférées, un classique du Vieux Lyon se situe au 16 rue du Boeuf. Il s’agit d’une magnifique cour surplombée par une tour rose. Il est possible de monter à l’étage et de faire une photo à la Roméo et Juliette.

Ne loupez pas également la maison des avocats au 60 rue Saint Jean.

  • Musée de la miniature et du Cinéma

Source : TripAdvisor

Je dois bien avouer que je ne suis pas forcément une fana de musées mais celui-là je l’adore ! Déjà il a une vitrine superbe et on peut entrer dans le corridor afin de découvrir quelques miniatures. Mais une fois qu’on accède à la suite des expositions c’est juste génial ! Sur plusieurs étages on trouve différentes oeuvres en miniatures vraiment impressionnantes mais aussi des travaux de découpage. Enfin, un étage est consacré aux décors et trucages de cinéma. La collection tourne. On peut y voir des tenues de personnages du Cinquième Élément, d’I-Robot, de Men in Black etc.

Pour en savoir plus je vous invite à visiter leur site internet.

À faire le dimanche

Le dimanche, le Marché de la création s’installe le long du quai Romain Rolland. On y découvre des peintres lyonnais, des créateurs d’objets et de bijoux. Quand bien même on n’achète rien, l’ambiance est agréable et il y a toujours de belles choses à voir.

Après cette longue marche vous voudrez sans doute vous arrêter pour prendre un café, un goûter ou prendre un verre et dîner. Rendez-vous donc au carnet d’adresse pour découvrir toutes les bons plans du quartier !

Pour découvrir tous nos conseils et guides de Lyon : c’est par ici ! 

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More