Visiter Lyon en un week-end : que voir, que faire ?

par Charlène
5 minutes de lecture

Vous avez décidé de visiter Lyon. Bravo ! Je ne peux que vous féliciter de votre choix ! Alors bien sûr, un week-end sera un peu court. On ne fait pas si vite le tour de notre si belle ville. Mais vous aurez déjà un bel aperçu de ce que la cité des gônes a à vous offrir ! Je vous propose donc ici un essentiel de Lyon en un week-end. Pour développer vous pourrez parcourir les guides pratiques déjà publiés.

Si vous visitez Lyon pendant La fête des Lumières, pensez à réserver hôtels et visites bien en amont ! Les hôtels sont complets plus d’un an à l’avance à cette période. Il vous restera sans doute quelques Air B’nB sinon.

Sommaire

Visiter Lyon : comment circuler

Visiter Lyon : les quartiers à ne pas manquer

Chaque chapitre est accompagné de cartes avec itinéraires conseillés. 

Visiter Lyon : comment circuler

Arriver à Lyon

Il est aisé de rejoindre Lyon par de nombreux moyens de transports.

aeroport lyon En avion :

L’aéroport Saint-Exupéry est situé à 25 km au sud de Lyon. Pour regagner la ville il n’y a malheureusement qu’un seul moyen de transport “public”. Honnêtement c’est assez scandaleux. Les lyonnais se battent d’ailleurs pas mal pour que ça change. En l’état il faudra donc prendre le Rhône Express, un tramway qui rejoint la gare de la Part-Dieu en 30 minutes. Des services de VTC assurent aussi la liaison.

Tarif : consultez tous les tarifs sur le site du Rhône Express

En train

Deux gares principales permettent de rallier Lyon depuis toute la France. La gare Perrache au sud de la ville et surtout la Gare de la Part-Dieu, en plein coeur de Lyon.

En bus

Les gares de la Part-Dieu et de Perrache sont également des gares routières. Tous les services de cars type FlixBus, MegaBus, Oui Bus etc. les desservent.

En voiture

Venir à Lyon en voiture peut être une solution mais il vous faudra trouver un endroit où la garer. Soit vous disposez d’un parking dans votre hôtel, soit il va falloir jouer d’astuce car le coût du stationnement sur la voirie est cher, tout comme les parkings sous-terrains. Le bon plan peut-être de trouver le parking d’une grande surface accessible en transports en commun. Vous serez comme ça délivrés de la corvée de parking. Il y a également les parcs relais à certaines stations de métro. Ils sont néanmoins pris d’assaut pendant la Fête des Lumières.

Toutes les informations sur les parcs relais : ICI

Circuler à Lyon

En vélo

Lyon a été une des premières villes, bien avant Paris, à mettre en circulation des vélos en libre service.

Le Vélo’V a été largement adopté par tous. Il a été considéré en 2012 comme la meilleure prestation de vélo libre-service. Il était comparé avec des services de plus d’une quinzaine de villes européennes.

L’application est bien faite, le service est fiable et le réseau étendu. Il y a de nombreuses pistes cyclables dans la ville. Il faut dire qu’un travail de longue haleine depuis déjà une bonne quinzaine d’année a été fait pour mettre en avant les modes doux. Nous avons été les premiers en France à avoir des bus électriques par exemple et ça depuis plus de 10 ans déjà. (Oui je suis un peu fière  )

En transports en commun

Le réseau TCL s’étend d’années en années. Des formules sont conçues pour les touristes. Il faut dire qu’ils sont de plus en plus nombreux.

Voici leur site pour découvrir le réseau et les offres.

Lyon City Card

La Lyon City Card c’est un pass culture et loisirs pour découvrir la ville. À l’instar de nombreuses villes touristiques, Lyon a créé sa carte. Elle vous donnera accès à des musées, des visites guidées, des croisières sur la Saône etc. Ainsi que  l’ensemble du réseau TCL en illimité.

Pour en savoir plus, je vous laisse découvrir le site.

Visiter Lyon : les quartiers à ne pas manquer

La Croix-Rousse

Perchée sur sa colline, la Croix-Rousse aussi nommée “colline qui travaille” est souvent qualifiée de petit village. Et à juste titre. Ce quartier vivant a abrité les canuts, tisseurs de soie et s’anime désormais au rythme du marché, des commerces de bouches variés et d’une vie culturelle intense. Dominant la Presqu’île, on peut y admirer le Mont Blanc par beau temps, les rues de la ville, Fourvière, etc.

Entre traboules, escaliers sinueux dans les pentes et profusion de gourmandises, difficile de ne pas craquer pour ce quartier. Surtout quand on sait où aller ! Et ça tombe bien !

Je vous ai concocté un guide complet de la Croix-Rousse dans cet article ! 

 

La presqu’île lyonnaise

Au bas des Pentes de la Croix-Rousse, débute la Presqu’île lyonnaise. Elle s’étend des Terreaux à la Confluence, là où Rhône et Saône se rejoignent pour continuer leur route jusqu’à la mer.

  • Les Terreaux et l’Hôtel de Ville de Lyon

Terreaux LyonSur la place des Terreaux, vous pourrez admirer l’Hôtel de ville de Lyon, superbe. Ainsi que le musée des Beaux-Arts. Un détour par l’intérieur de la cour et son jardin fort agréable valent le coup.

Prenez ensuite la rue Joseph Serlin, à droite de l’Hôtel de Ville et vous déboucherez directement sur l’Opéra, un de mes bâtiments préférés.

De l’opéra à Bellecour

Par la Rue de la République ou par les berges du Rhône

Le plus simple est de passer par la rue de la République. Longue rue piétonne qui vous mènera tout droit jusqu’à la place Bellecour. Cette grande rue commerçante est dédiée au shopping. Une solution alternative est de traverser le pont Morand en face de l’Opéra et de descendre sur les Berges du Rhône. Totalement ré-aménagées il y a quelques années et entièrement dédiées au piétons et cyclistes. Vous pourrez reprendre le pont de la Guillotière pour rejoindre la place Bellecour. Ces berges offrent un point de vue agréable sur la ville, au bord de l’eau avec en toile de fond la presqu’île lyonnaise et la basilique de Fourvière.

La fresque des Lyonnais

Votre passage sur la Presqu’île ne saurait être complet sans un détour par cette merveilleuse fresque. Le mur peint est une forte tradition lyonnaise. On en retrouve d’ailleurs de partout dans la ville. Néanmoins celle-ci a une particularité de taille. Sur la façade de l’immeuble, sont peints toutes les grandes personnalités lyonnaises. On peut ainsi voir l’Abbé Pierre sortir de son immeuble, Bernard Pivot quitter une librairie, les frères Lumière ou Bertrand Tavernier tourner un film, Paul Bocuse à la porte d’un restaurant, Antoine de Saint-Exupéry et son Petit Prince, Marcel Mérieux, Edouard Herriot, Tony Garnier etc.

Un magnifique spectacle pour la fête des lumières avait été réalisé sur cette fresque il y a quelques années. Je vous laisse la vidéo ici, même si la qualité n’est pas exceptionnelle.

Fresque des Lyonnais, angle 49 quai St Vincent et 2 rue de la Martinière, 69001 LYON

De Bellecour au Vieux Lyon

Place Bellecour LYonLa place Bellecour, plus grande place d’Europe, est située à deux pas des quais de Saône. Sur la rive d’en face s’étire le quartier du Vieux Lyon au pied de la colline de Fourvière. Pour rejoindre le Vieux-Lyon, vous pourrez soit prendre le métro D pour une station, soit marcher et traverser le pont Bonaparte qui vous mènera tout droit au funiculaire. Le funiculaire de Fourvière, où Ficelle comme la nomme les lyonnais est en service depuis 1900. Les cabines ont été remplacées en 1970 et n’ont pas bougé depuis. L’ascension est assez brève mais est absolument immanquable !

Le funiculaire est exploité par TCL le réseau des transports en commun lyonnais. Vous pourrez donc le prendre au prix d’un billet normal.

Fourvière et le Vieux Lyon

Le Vieux Lyon est un quartier fait de ruelles étroites aux allures de Moyen-âge. Au pied de la colline de Fourvière, dite : “la colline qui prie”, les restaurants et boutiques improbables se mélangent alors que les cours et les traboules cachent des trésors d’architecture et d’histoire. Nul ne reste insensible à ce quartier aux apparences italiennes. Quant à Fourvière, fière et imposante, elle veille sur les gônes avec panache.

À ce stade, vous vous dites : génial, j’ai hâte de découvrir ce quartier historique de Lyon ! Ça tombe bien !

Je vous ai concocté un guide complet du Vieux Lyon et de Fourvière dans cet article !

La Confluence

Beaucoup plus récent, le quartier Confluence est sorti de terre au fil des ans ces 10 dernières années. Résolument moderne, il s’inspire des docks et offre à la vue des visiteurs une architecture surprenante. Découvrir le quartier au fil de l’eau, le long des quais de Saône est une des meilleures options.

À la pointe de la Presqu’île, vous aboutirez au fabuleux Musée des Confluences, musée d’histoire naturelle. En forme de vaisseau, son architecture futuriste interpelle à coup sûr. À côté, le pont Raymond Barre, réservé aux modes doux est tout neuf !  Il a été posé le 3 septembre 2013 sous les yeux ébahis des lyonnais.

Accéder au quartier Confluence :

Métro A jusqu’à Perrache puis marche ou continuer avec le tramway T1 jusqu’à l’arrêt Sainte-Blandine.

Une option beaucoup plus folklorique, consiste à utiliser le Vaporetto. Cette navette fluviale navigue sur la Saône jusqu’au centre commercial Confluence.

Il est possible de monter à bord à :

  • Vaise : 9 quai Arloing
  • Saint-Paul – Hôtel de Ville : quai de Bondy en rive droite ;
  • Bellecour : quai Tilsitt en rive gauche ;
  • Confluence : place nautique ou quai Rambaud en rive gauche ;

Tarifs :
–     4.00€ par trajet
–     2.00€ par trajet pour les porteurs de la carte de fidélité Confluence * et même tarif pour leurs accompagnants (3 personnes maximum), pour les enfants de moins de 12 ans
–     Gratuit pour les enfants de moins de 5 ans

ATTENTION !  Pendant La fête des Lumières, le Vaporetto ne dessert pas les arrêtes Bellecour et Saint Paul.

Plus d’informations sur la navette fluviale lyonnaise sur le site de Confluence

Vous voilà prêts à découvrir la Capitale des Gaules ! J’espère que vous l’aimerez autant que moi ! Si vous avez besoin de conseils, n’hésitez pas à me contacter via mail. Je me ferai une joie de vous aider !

♥ Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest ! ♥

Vous aimerez aussi

2 commentaires

argone 7 décembre 2018 - 10 h 39 min

super ton guide de Lyon ! petite précision : la gare de Perrache a aussi une gare routière, on y retrouve OuiBus, EuroLines ….

Reply
Charlène 7 décembre 2018 - 10 h 41 min

Merci beaucoup ! Ah mais oui tu as raison ! C’est vrai que je raisonne toujours par rapport à la Part-Dieu pour ce genre de choses, mais j’avais déjà vu des départs depuis Perrache ! Je corrige ça de suite ! Merci 🙂

Reply

Laisser un commentaire

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More