Visiter les îles Glénan depuis Concarneau

par Charlène
3 minutes de lecture

Les îles Glénan (sans S), un nom évocateur quand on pense à la Bretagne. Cet archipel se dressant à 20 km environ au large de Concarneau, est un joyau ornithologique qui attire des chercheurs du monde entier. Totalement préservé, offrant des eaux cristallines qui n’ont rien à envier à la Thaïlande et autres destinations paradisiaques (hormis la température de l’eau), elles offrent la possibilité d’une escapade à la journée pour en prendre plein les mirettes. Une belle idée pour une promenade en famille.

Visiter les Glénan depuis Concarneau

Il est possible de rejoindre Saint Nicolas, la seule île visitable de l’archipel, depuis plusieurs ports bretons. Parmi eux : Concarneau, Port-la-forêt ou encore Bénodet. Nous avons pour notre part pris le large depuis le joli port de Concarneau.

Quelques sociétés proposent la traversée en version plus ou moins luxueuse. Il est aussi possible de trouver un bateau qui s’y rend grâce au site cobaturage.fr. Malheureusement, aucun n’était disponible à notre date. Nous avons donc opté pour le prestataire principal : Les vedettes de l’Odet. Les formules vont du simple aller-retour, au tour de l’archipel en passant par des repas à bord ou des voyages en voilier.

Les liaisons sont nombreuses et régulières. Il est cependant nécessaire d’appeler pour réserver. Dans la mesure où ils ont quasiment le monopole de la traversée, les places sont chères en haute saison.

Tarifs des Vedettes de l’Odet en 2019, au départ de Concarneau :
Adultes : 30.6€
Junior (13-17 ans) 28.05€
Novice (4-12 ans) 15.30€

Mousse (0-3 ans) 5.95€

Le voyage dure environ une heure/ une heure et quart et une partie du trajet est commenté. Cela permet de mieux appréhender l’environnement géographique et la faune qui nous entoure.

Puis Saint Nicolas apparaît et le spectacle commence.

Saint Nicolas et sa bande de sable (magique)

En toute honnêteté, je ne savais pas à quoi m’attendre. Je ne connaissais des Glénan que le nom. Nico pour sa part savait que l’archipel abritait une célèbre école de voile et en effet, le spectacle des voiliers sur l’eau cristalline et ses plages de sable blanc sont magnifiques avant même de poser pied à terre.

J’avais lu que Saint Nicolas était envahie par les touristes en haute saison. Ça ne nous a pas fait cette impression. Peut-être avons nous été chanceux. Certes nous n’étions pas seuls mais rien à voir avec un lieu noir de monde où l’on ne peut plus bouger.

La spécificité de Saint Nicolas et l’attraction principale, pour ne pas dire la seule, c’est sa plage exceptionnelle. Enfin un peu plus que ça en réalité. À marée basse, c’est cordon de sable aussi nommé tombolo, qui s’offre aux yeux émerveillés. Il permet de relier à pied l’île de Saint Nicolas à l’île de Bananec où l’école de voile a construit un bâtiment.

Gare à la marée qui remonte ! Nous avons vu des gens se faire piéger et être ramenés en bateau sur la côte.

Cette information est importante car selon les horaires des marées, vous pourriez ne pas totalement admirer cette curiosité naturelle. Même si l’on devine la langue de sable, y compris lorsque la marée monte, le spectacle est encore plus surprenant quand le sable est hors de l’eau.

Pour notre part, nous sommes arrivés pendant que la marée remontait. Nous avons eu le temps d’admirer mais pas de traverser. Cela n’a rien enlevé à la beauté du moment. Les enfants étaient fous de joie de pouvoir jouer avec du beau sable fin qui tient si bien pour faire des châteaux.

Baignade aux Glénan

Un seul mot : courage ! J’avais lu et relu que l’eau était « bien plus froide » que sur le continent. Ce qui personnellement me fait bien rire vu que pour moi l’eau est déjà gelée quoi qu’il en soit en Bretagne. Pour rappel, je suis une enfant de la Méditerranée, je ne connais pas ces températures glaciales. Bref, Nico tout heureux a couru vers la mer et s’est arrêté net en me regardant d’un air : « ok t’avais raison ». Après 2 heures les pieds dans l’eau il a fini par aller un peu plus loin sans jamais pouvoir mouiller le torse. Pourtant il n’est pas frileux.

Bref, si vous dépassez cette gêne, vous allez kiffer ! Les eaux sont splendides et à priori le snorkelling (masque et tuba) est top aussi. Il y a également une école de plongée et de ce que nous avons pu apercevoir, il est probablement possible d’y loger ou au moins d’y camper.

Activités à Saint Nicolas

On ne va pas se mentir, en dehors de cette plage, en tout cas pour une promenade en famille, il n’y a rien d’autres à faire. Un sentier fait le tour de l’île qui est minuscule. Un bar, un restaurant et une baraque à frites forment les seuls commerces de l’île. Mais c’est aussi ce qui la rend un peu magique. Hors du monde et du temps.

Quelques maisons (mais vraiment quelques, peut être 6) sont alignées sur l’île. Il doit donc être possible de les louer.

Quant aux autres îles, il n’est pas possible d’y accoster mais les différentes formules des vedettes de l’Odet vous permettent d’en faire le tour en bateau si vous le souhaitez. Ça doit être très intéressant car plusieurs sont de grandes réserves ornithologiques et permettent de découvrir des animaux splendides.

Nous avons passé l’après-midi aux Glénan, ce qui pour nous était suffisant. Les enfants sont petits et au delà de ça, nous n’avions rien de plus à faire sur l’île que de flâner au bord de ces eaux paradisiaques.

Pour nous, l’escapade valait le coup. Paysages superbes, sensation d’être hors du temps, micro climat de dingue (tout gris sur la côté et splendide soleil sur l’île) et les enfants ont bien sûr adoré la traversée en bateau.

À découvrir si le soleil vous fait l’honneur de sa présence !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More