1 an en Italie : à coeur ouvert… Part #2

Après le chapitre 1 du bilan de la première année en Italie, me voici de retour pour la suite ! Nous avons laissé les enfants en France dimanche, pour 15 jours. Ce séjour express nous a fait beaucoup de bien. J’ai été très gâtée pour mes 30 ans et le concert d’Orelsan était au top (chanter et danser sur « Christophe » : un kiffe absolu pour moi). Bref. Pour ne rien gâcher, cette journée et demi en France nous a permis d’avoir une conversation édifiante avec Nico, qui, je ne vous le cache pas m’a fait un bien fou. Mais je vous en parlerai un peu plus loin. #Teasing Oui, ça veut dire que j’ai encooore rajouté un paragraphe. Quand je vous dis que je suis pipelette… Bref !  Reprenons nos réflexions (enfin surtout les miennes, je sais ). Nous nous étions laissé dans un élan de positivité avec la rage de dépasser une situation frustrante pour en faire quelque chose de constructif… c’est reparti.

1 an en Italie : à coeur ouvert… Part #1

Une fois n’est pas coutume, c’est un article en deux chapitres que je vous propose aujourd’hui. J’avais tant à dire sur cette année. Au départ je m’étais dit qu’un article tout en GIF, enlevé et rigolo serait chouette. Mais en fait je ne peux pas ! On ne peut pas résumer une telle année en 3 images animées ! Alors j’ai commencé à écrire et ça ne s’arrêtait plus… Quand Nico a vu la taille de l’article, il m’a dit, découragé d’avance : « mais tu veux pas le publier en plusieurs parties sinon ? ». Il a essuyé un refus catégorique, parce que je suis un peu bornée comme nana. Et puis après réflexion, je me suis dit qu’il avait raison. Voici donc le chapitre 1 des un an en Italie. Deuxième partie à paraître début de semaine prochaine ! 

Que faire à Rome le temps d’un week-end ?

que faire à rome le temps d'un week-end ?

Rome ne cesse d’attirer les foules. Le temps d’un week-end ou pour quelques jours de plus, elle regorge de richesses par son architecture, son patrimoine et son ambiance. Si vous prévoyez de vous rendre dans la capitale italienne pour un court séjour, voici nos conseils afin de ne pas passer à côté de la ville et des incontournables de Rome.

Visiter Pompéi et le Vésuve en une journée

Pompéi et le Vésuve font partie des joyaux de l’Italie et de la région de Naples.  Incontournables lorsque l’on décide de visiter la région, les sites ne sont cependant pas l’uns à côté de l’autre. Si vous disposez de peu de temps, il est néanmoins possible de visiter le Vésuve et Pompéi en un jour.  Suivez le guide !

Les élections générales italiennes pour les nuls

explications sur les élections générales italiennes

Alerte ! Alerte ! On va parler élections et politique italienne ! MAIS rassurez-vous les amis, ça va être frais comme un premier mars ! Il ne vous aura sans doute pas échappé que l’Italie va voter ce week-end. Dimanche 4 mars pour être précis. Si tel est le cas… mà dove vivete ?! À chaque fois que j’écoute France Inter je tombe sur un reportage à ce sujet. Quant à nous, les expats en Italie, forcément, on est en plein dedans, prospectus à l’appui.

Le pédiatre en Italie : l’épreuve du feu !

Je vous en ai parlé il y a peu, on a passé un mois de janvier pourri ! Enfin, non, pas totalement mais les enfants et particulièrement Elliot ont été bien malades ce qui nous a donné du fil à retordre. Il a donc fallu aller voir plusieurs fois le pédiatre : UN BONHEUR ! Alors, je vous préviens tout de suite, on se demandait lundi quel serait l’épilogue de ces quinze jours de séquestration à la maison… Et bien Elliot est toujours malade ! Deux jours à l’école ont suffi pour qu’il attrape la première cochonnerie venue. ET wait for it… Mercredi la pédiatre a dit : « il faut qu’il reste à la maison, qu’il n’aille pas à l’école pendant un bon mois ». TADDDAAA ! De… de… hein ? Euh ? Hein MAIS !!!! POURQUOI ?????!!!! #Legendary #HowIMetYourMotherInBurnOut Nous voilà donc avec le plan alerte rouge activé ! Belle-maman qui débarque sous peu puis expédition pour les enfants et moi en France d’ici une semaine. Histoire de couper un peu le mois et de ne pas être trop seule. « I feeel soo lonely ». Je crois avoir déjà utilisé cette référence dans un article, mais lequel ? Ah, Sting….  Bref. Revenons-en à nos moutons, et laissez-moi vous raconter cette magnifique expérience : le pédiatre en Italie. Prendre rendez-vous Alors, depuis peu, nous avons enfin notre tessera sanitaria « équivalent » de la carte vitale (les guillemets sont très importants dans ce cas. TRÈS !). Nous avons donc un pédiatre commis d’office ou presque. On peut le choisir sur une liste de médecins encore disponibles. Mais comment vous dire… On ne les connaît pas quoi ! Donc j’ai pris au hasard, celui qui était le plus proche de la maison. Et ce détail a été non négligeable vu le nombre de fois où il a fallu y aller ! Je vous ai déjà expliqué l’autre jour que cette pédiatre c’est Daria. Avec moins d’humour. Juste Daria. La nana la plus monocorde du monde.  Oui, ça mérite un autre GIF. D’emblée, quand elle répond au téléphone, on sent le dépit. Tu penses sincèrement qu’elle était à « ça » de se pendre. Limite tu es gênée : « mince je l’interromps dans le dernier grand moment de sa vie. Ça  ne se fait pas ».  Bref. Tu as ton fils avec 40.6 de fièvre : la mort attendra ! #BonTitrePourUnJamesBond Je commence à me présenter et à expliquer la situation. La nana me laisse parler pendant une bonne minute, je raconte ma vie et soudain elle m’interrompt. « Scusa, non ho capito il suo cognome« . Comprenez : « je n’ai pas compris votre nom ». Du coup, tout ce que j’ai dit après « Bonjour » on s’en fout c’est ça ? Daria ne bronche pas. Hum oui c’est ça… Quand elle a enfin saisi mon nom (et qu’en fait ça lui fait une belle jambe), on reprend. Et les symptômes et la fièvre et bla bla bla. Tout ça pour m’entendre dire : « oui il y a la grippe en ce moment ». Ok… donc je le garde au chaud et je lui donne du paracétamol ? => ça, c’est dans ma tête. En vrai, je n’ai pas le temps de répondre. La voilà qui me dit qu’elle doit le voir et qu’il me faut donc venir au cabinet. Elle me donne rendez-vous à … « uhrhruohruhr dieci  iohoizhr té ». Hein ??? Quelle heure ???!!! Eh oui !!! Parce que le téléphone de la pediatra, il est tout pourri ! Et comme en plus elle parle trop vite avec sa douce voix de la blase, on ne comprend rien du tout !!! Bon, je vous le donne en mille, encore trois fois à lui redemander l’heure du rendez-vous et finalement y aller en ne sachant pas si c’était bien ça ou pas. Que de suspense ! Et le jour où j’ai dû la contacter sur le numéro d’urgence, on en parle ? Parce qu’après 10 heures du matin elle ne prend plus les rendez-vous directement… On tombe donc sur une messagerie vocale, enregistrée par ses soins, expliquant, toujours avec le son tout crado de son téléphone, qu’il faut la joindre à un autre numéro.  J’ai rappelé cinq fois la boîte vocale avant d’être sûre d’avoir le quinté dans l’ordre. Dans la salle d’attente Bon alors bien sûr, on ne peut pas faire de généralités sur la base de si peu de choses. Mais notons tout de même un point d’interrogation. Avant d’avoir la pédiatre attitrée, nous avions déjà dû emmener Elliot à l’automne pour une otite, chez un pédiatre privé. Comprenez : qui coûte cher et qui n’est pas remboursé. Je suis sûre que vous vous rappelez de l’épisode du mime de la toux. Sinon, ça manque à votre culture, je vous jure 🙂 On se croirait à la kermesse d’un village mexicain. Je vous jure. La fête des morts, sans la fête. Et bien, chez ce premier pédiatre, il n’y avait aucun jouet dans la salle d’attente. Étrange hein ? Mais le lieu était un peu cossu quand même. C’était déjà ça. Chez Daria (oui je pense que l’on peut définitivement la baptiser ainsi), idem ! Aucun jouet… la décrépitude en plus. Quelques cadres de Disney accrochés aux murs depuis probablement cent ans et des chaises en plastique vertes. On se croirait à la kermesse d’un village mexicain. Je vous jure. La fête des morts, sans la fête. Et comble de l’ironie… il y a un panier pour chien ! Non mais cette obsession du chien ! Ok, donc zéro jouet mais une panière pour le toutou ! #Normal Le truc est tellement à l’arrache que l’interphone est dans la salle d’attente. Si bien que quand un parent sonne pour accéder au cabinet, ce sont les autres familles qui doivent ouvrir. #Malin  L’autre fois Daria a limite disputé une famille qui ne l’avait pas fait… #MondeÀLenvers Comprendre et se faire comprendre Quand vient enfin notre tour (1h de retard en moyenne à chaque fois) et qu’on peut être définitivement certain que c’était la bonne heure

Navigli : au coeur de la vie milanaise !

navigli milan week-end

Un dimanche, du soleil, l’envie de bouger, il n’en fallait pas plus pour nous motiver à rejoindre Milan et plus particulièrement les Navigli, quartier arty et bouillonnant.